Contenu

Bilan de l’année agricole

Année 2016

Bilan de l’année agricole 2016 : esquisse d’une amélioration conjoncturelle laitière et porcine, rendements en céréales les plus bas depuis dix ans
En2016, les mauvaises conditions météorologiques font chuter les rendements céréaliers, et en conséquence la production, en dépit d’une surface régionale en hausse. La peine est double, les céréaliers français étant confrontés à une surproduction mondiale et donc à des prix très bas. La fraîcheur printanière pénalise les ventes de légumes mais la chaleur estivale active fortement le commerce, permettant des bilans plus satisfaisants que prévus. La campagne 2015-2016 en pommes et en poires se termine bien, la nouvelle saison débute tout aussi favorablement. Les rendements viticoles ont également souffert de la météo vernale et de la sécheresse estivale. Le millésime 2016 est donc réduit mais de bonne qualité. Les prix des volumes échangés en fin d’année progressent. Après la surproduction de 2015, la collecte de lait de vache amorce un ralentissement au second semestre tant au niveau mondial qu’européen. Malgré une remontée des prix au dernier trimestre, la moyenne annuelle 2016 est inférieure à celle de 2015. La crise du secteur laitier impacte le secteur de la viande. L’afflux des réformes de vaches laitières et allaitantes pèsent sur les ventes et les cours des autres catégories bovines. Grâce à la forte demande chinoise, le marché du porc retrouve de la fluidité et de meilleurs prix. En aviculture, les productions de poulets export et de canards sont pénalisées par la grippe aviaire, même si la région est indemne.

Voir les bilans précédents
2015 : crise conjoncturelle en viandes porcine et bovine
2014 : des produits impactés par l’embargo russe
2013 : une année marquée par des conditions climatiques chaotiques
2012 : prix des produits et des intrants en hausse
2011 : la demande des pays tiers soutient la hausse des prix agricoles
2010 : une année favorable aux productions végétales, préjudiciable pour la moitié des éleveurs (bovins viande et porcs)
2009 : une année difficile pour l’agriculture
2008 : recul des cours et augmentation des coûts de production
2006 : des productions à la baisse mais des cours plutôt en hausse
NB : le bilan 2007 n’a pas été réalisé