Contenu

CRALIM du 06 novembre 2015

Un nouveau Comité Régional de l’Alimentation (CRALIM) s’est tenu le 6 novembre 2015 au lycée agricole du Haut-Anjou à Château-Gontier.

130 acteurs régionaux de la restauration collective, de la production à la remise aux convives, de l’éducation alimentaire de la jeunesse et de la gestion des bio-déchets (services de l’État, représentants agricoles, fournisseurs de la restauration collective, associations de consommateurs, collectivités locales, sociétés de restauration, représentants de cuisine centrale, syndicats mixtes) ont échangé sur l’enjeu de la lutte contre le gaspillage alimentaire.

La matinée a été ouverte par Philippe Vignes, préfet de la Mayenne, qui a évoqué la responsabilité collective et la nécessité d’une mobilisation de l’ensemble des acteurs.

Guillaume Garot a ensuite fait une intervention, particulièrement appréciée des participants, couvrant plusieurs des orientations développées dans son rapport « Lutte contre le gaspillage alimentaire : propositions pour une politique publique ».
Face au scandale que représente le gaspillage alimentaire, il a rappelé que nous sommes tous concernés et donc tous acteurs pour lutter contre le gaspillage alimentaire et c’est ensemble que les producteurs, collectivités, industriels et acteurs de la restauration collective doivent se mobiliser.

Il a également insisté sur la première action de lutte contre le gaspillage alimentaire qui est sa prévention et affirmé sa conviction que « l’éducation des parents passe par celle des enfants ».

Si la restauration collective représente 15% du gaspillage alimentaire en France, le gaspillage alimentaire dans les foyers avec 6, 5 millions de tonnes représente la source majeure des 10 millions de tonnes de déchets alimentaires produits en France. Agir auprès des jeunes, c’est impacter ce qui se passe au niveau des familles.

La matinée s’est poursuivie par deux séries de témoignages portant la première sur les enjeux de l’éducation à la lutte contre le gaspillage alimentaire et, la seconde sur les enjeux de la mobilisation locale.

Teddy Colombeix (CNFPT) a présenté les différentes actions du CNFPT en lien avec la thématique et annoncé la parution en janvier 2016 d’un ouvrage du CNFPT « Lutte contre le gaspillage alimentaire en restauration collective : apprendre à produire et consommer responsable ».

Delphine Montage et Brice Coignard du conseil départemental de la Mayenne et Paul Revollon du lycée agricole de Château-Gontier ont ensuite fait part de leurs expériences respectives dans les collèges et lycées, soulignant la mobilisation mayennaise en matière d’éducation.

Autre titre de la deuxième série, Sophie Debarge (ADEME) a dressé un panorama des différents acteurs de la lutte contre le gaspillage alimentaire et de leurs inter-relations.
Cette présentation a été suivie de celle d’Isabelle Thimon de la chambre d’agriculture 53 et de Jézabel Joalland du conseil départemental 53 qui ont mis en avant le rôle et l’implication du nouveau Réseau local de la Sarthe permettant la coordination des acteurs et les actions pour favoriser l’approvisionnement de proximité en restauration collective.

Les derniers témoignages ont été ceux de Marina Chardron du Civam Bio Mayenne et de Séverine Letilleux du Pays de Haute Mayenne sur l’expérience du pays de Haute-Mayenne pour améliorer la qualité et la proximité en restauration collective.

Les interventions ont suscité des échanges fructueux avec le public mettant en lumière les nombreuses possibilités d’action sur cette thématique où chacun à son niveau, dans son environnement peut contribuer à l’objectif national de réduire le gaspillage alimentaire de moitié d’ici 2025.

Jean Noël De Casanove, chef du SRAL a conclu le comité en remerciant les intervenants pour la qualité de leur présentation et le public pour sa participation active.

Les échanges se sont poursuivis autour d’un cocktail de produits locaux préparé par le personnel du service de restauration du lycée du Haut Anjou, permettant de découvrir une spécialité locale : les rillettes de carpe (le lycée proposant une formation de Baccalauréat Professionnel Productions Aquacoles).

Actualités réglementaires :

En matière de lutte contre le gaspillage alimentaire, la loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte prévoit différentes mesures relatives à la lutte contre le gaspillage alimentaire, dont une qui concerne tout particulièrement la restauration collective.

D’ici le 1er septembre 2016, une démarche de lutte contre le gaspillage alimentaire doit être mise en place par l’état et ses établissements publics ainsi que les collectivités territoriales au sein des services de restauration collective dont ils assurent la gestion (article 102 de la loi du 17 août 2015 relative à la transition énergétique pour la croissance verte).

A suivre également, une nouvelle proposition de loi, adoptée le 9 décembre 2015, qui sera présentée au Sénat début 2016, sur des mesures concernant la distribution.

-  CRALIM_dossier_presse (format odt - 4 Mo - 04/12/2015)