Contenu

Dossier territorial départemental Maine-et-Loire 2020

 

Contexte pédo-climatique

Le Maine-et-Loire se situe à la frontière naturelle séparant le Massif armoricain et le Bassin parisien. On parle d’Anjou noir, à l’ouest d’Angers, en lien avec l’affleurement de roches de couleur sombre (schistes …) et d’Anjou blanc, à l’est, constitué de roches sédimentaires dont la plus emblématique est le tuffeau. D’importantes vallées alluvionnaires sillonnent le département, notamment celles de la Loire et de l’Authion et les basses vallées angevines, prairies inondables longeant la Mayenne, la Sarthe, le Loir et la Maine. Le Maine-et-Loire jouit d’un climat doux, tempéré océanique. Les normales climatiques, calculées sur 30 ans à Angers, font ressortir une température moyenne annuelle de 12°C, un cumul annuel de précipitations de 690 mm et d’ensoleillement de 1 800 heures. Cette « douceur angevine », conjuguée à la diversité des sols résultant du contexte géologique du département, permet une très grande diversité de productions tant végétales qu’animales.

Démographie

Le Maine-et-Loire est le deuxième département le plus peuplé des Pays de la Loire. Entre 2012 et 2017, la progression de la population est de + 0,5 % par an, légèrement supérieure à la moyenne nationale, et place le département au 33e rang des départements métropolitains. La croissance démographique est portée par la métropole d’Angers et l’ouest du département. Le Maine-et-Loire n’échappe pas au ralentissement démographique qui est particulièrement marqué à l’est du département. Avec 114 habitants au km², la densité de population est similaire à celle de la région.

Occupation du territoire

Le territoire départemental est majoritairement occupé par l’agriculture ; la surface agricole utilisée (SAU) représente 68 % des surfaces, comme au niveau régional. Les espaces boisés (y compris haies) couvrent quant à eux 16 % du département. Plus de 11 % des surfaces sont artificialisées. Les autres surfaces, 4 % du territoire, recouvrent une grande diversité de situations : landes, friches, eaux intérieures … Au cours des dix dernières années (2008-2018), les sols artificialisés ont progressé de 5 %, soit en moyenne 400 ha par an. Ce rythme a sensiblement décru au cours des quatre dernières années.

Agriculture

La production agricole mobilise plus de 5 % des emplois du département, proportion supérieure à celle de la région. Le département concentre près de 30 % de l’emploi agricole régional, et se situe au second rang des départements français en volume d’emploi agricole.

En 2016, les exploitations agricoles emploient 18 200 actifs permanents (soit 14 500 unités de travail annuel). Le volume d’emploi non salarié, pour l’essentiel les chefs d’exploitation et coexploitants, a baissé de 2,4 % par an entre 2010 et 2016, comme au niveau régional. Dans le même temps, le volume de travail salarié s’est replié de 0,6 % par an (principalement l’emploi salarié permanent). Il représente cependant encore plus d’un emploi sur deux (en ETP), et est particulièrement présent en cultures spécialisées (maraîchage, arboriculture, viticulture, horticulture et pépinières, semences …). En 2013, selon les résultats de l’enquête structure (portant sur un dixième des exploitations), le nombre d’exploitations s’établirait à 7 500, soit un repli de 9 % par rapport au recensement agricole de 2010.

En valeur, le Maine-et-Loire génère plus du quart de la valeur des biens agricoles régionaux produits en 2018 (35 % pour les produits végétaux et 22 % pour les produits animaux). Les exploitations orientées vers la production de végétal spécialisé (une exploitation sur cinq) concentrent quant à elles la moitié du temps de travail, principalement en viticulture, horticulture et arboriculture. Le Maine-et-Loire représente 60 % de la valeur vinicole régionale produite (à partir de près de 20 000 ha), près de 78 % de la valeur horticole (filières ornementales et pépinières), 55 % de la valeur fruitière (pomme, poire, mais aussi fruits rouges). Avec près de 12 000 ha dédiés annuellement à la production de semences, le département accueille plus de 37 % de la surface régionale consacrée à cette activité. Les plantes à parfum, aromatiques et médicinales (ppam) ressortent également comme une caractéristique du département.

L’importance et la diversité du secteur végétal ne doivent pas pour autant occulter la place conséquente des productions animales. L’élevage représente plus de la moitié de la valeur de la production agricole départementale et concerne une exploitation sur deux. Outre la production de gros bovins, de volailles et de lait de vache, le Maine-et-Loire présente une production significative de veaux et de lait de chèvre. Le département a connu un essor important vers l’agriculture biologique ces dernières années, et se situe au sixième rang des départements français pour la surface bio en 2018.

PNG - 13.7 ko
Productions agricoles en 2018 en valeur
Source : AGRESTE - comptes de l’agriculture
PNG - 12.1 ko
Répartition du temps de travail par atelier de production
Source : AGRESTE - RA 2010
PNG - 52.3 ko
Les chiffres clés du département

Industries agroalimentaires

Avec près de 9 700 salariés (hors artisanat commercial), l’industrie agroalimentaire du Maine-et-Loire se place au neuvième rang des départements français. Elle est plus diversifiée que dans les autres départements de la région. Si l’industrie des viandes domine, avec 42 % des effectifs (Charal, Elivia-Terrena), d’autres secteurs sont également présents : la boulangerie-pâtisserie industrielle (Pasquier), l’industrie des fruits et légumes (France Champignon), la fabrication de boissons. Ce dernier secteur a vu ses exportations fortement progresser en 2014, 2015 et 2016 ; malgré un net repli en 2017 et 2018, il reste au septième rang en valeur des produits exportés. En 2018, les exportations des produits des IAA représentent 13 % des montants exportés du département.

Télécharger le document en pdf

Télécharger l’annexe départementale (format tableur)

Télécharger l’annexe régionale (format tableur)

Une publication Agreste Pays de la Loire
Direction régionale de l’alimentation,
de l’agriculture et de la forêt des Pays de la Loire
Service régional de l’information statistique et économique
5 rue Françoise Giroud - CS 67 516 - 44 275 NANTES cédex 2
Tél. : 02 72 74 72 64 - Fax : 02 72 74 72 79
Mél : srise.draaf.pays-de-la-loire@agriculture.gouv.fr
Site internet : www.draaf.pays-de-la-loire.a...
Directeur régional : Yvan Lobjoit
Directrice de la publication : Claire Jacquet-Patry
Rédacteur en chef : Jean-Pierre Coutard
Rédaction : Olivier Jean
ISSN en cours - Dépôt légal : à parution
© Agreste 2020