Contenu

La délégation interministérielle à la réduction des pesticides et à la sortie du glyphosate en Pays de la Loire

Les objectifs ambitieux du Gouvernement de réduire l’utilisation des produits phytopharmaceutiques de 50 % en 2025, et de sortir du glyphosate d’ici fin 2022 pour l’ensemble des usages, l’ont amené à adopter le 10 avril 2019 un nouveau plan Ecophyto II+ intégrant les actions relatives au glyphosate.


En savoir plus :



En mai 2019, les ministres en charge de l’agriculture, de l’environnement, de la santé, de la recherche et de l’outre-mer ont institué une mission interministérielle qui doit permettre de concrétiser les engagements du Gouvernement. Animée par le préfet coordinateur Pierre-Etienne BISCH, elle comprend également deux membres des conseils généraux des ministères de l’agriculture et de la transition écologique (CGAAER et CGEDD).

Plusieurs rôles ont été assignés à la mission :

  • coordonner les nombreux acteurs en charge de cette politique, tant parmi les administrations de l’État (agriculture, environnement, santé, recherche), que des établissements publics ou opérateurs (INRA, IRSTEA, AFB,…), en lien avec le monde agricole (chambres d’agriculture, filières professionnelles…) et les associations,
  • mobiliser en déclinant de façon plus opérationnelle les orientations politiques arrêtées par le comité d’orientation stratégique coprésidé par les quatre ministres en charge du pilotage du plan Ecophyto,
  • fluidifier la démarche collective des nombreux acteurs qui ont leurs propres modalités d’action (comitologie, calendrier, financement …) et ne portent qu’une fraction du plan d’ensemble.
  • évaluer au moyen d’un tableau de bord les progrès ou les difficultés rencontrées par rapport à une situation de départ décrite.
    La mission va également mettre en place les outils de suivi financier du plan Ecophyto et des autres dispositifs contribuant aux mêmes objectifs.


Pour mobiliser les acteurs au plus près du terrain, la mission a entamé un tour de France des régions, dont la région des Pays de la Loire a été la deuxième étape.

La délégation a ainsi pu :

  • visiter 3 exploitations agricoles engagées dans la réduction de l’usage et des impacts des produits phytopharmaceutiques, pour constater les expérimentations engagées, les résultats obtenus, les conditions de mise en œuvre : exploitation horticole du lycée Le Fresne à Angers (49) ; GAEC des Émeraudes à la Pouëze (49),"ferme 30 000" en agriculture de conservation des sols ; EARL La Vincée à Pont-Saint-Martin (44), exploitation maraichère lancée dans l’essai de solutions de biocontrôle.
png - 1 Mo
étudiants en BTSA productions horticoles
png - 1 Mo
étudiants en BTSA productions horticoles
png - 1.2 Mo
à g. M. Colineau, exploitant - à dr. PE Bisch, délégué interministériel

 

 

 

 

 

 

  • participer à la commission agroécologie régionale (CAE) présidée par le préfet de région Claude D’HARCOURT, et avoir des échanges avec ses membres, avec la présence exceptionnelle d’étudiants de BTSA du lycée
png - 97.5 ko
de g. à dr. : PE Bisch, C. D’Harcourt, préfet, Y. Lobjoit, DRAAF, L. Gérault, Lydie Bernard, élus régionaux
png - 90.3 ko
la CAE dans l’amphithéâtre du lycée agricole Le Fresne
jpg - 4.8 Mo
Jean-Claude COCHONNEAU, président de la CRA

 

 

 

 

 

 

 

  • rencontrer les organisations professionnelles agricoles et les associations de protection de l’environnement et des consommateurs

    jpg - 5.7 Mo
  • faire le point sur les programmes de recherche-développement avec le pôle Végépolys à Angers
jpg - 5.1 Mo
accueil à distance par la présidente de Végépolys
png - 13.1 Mo
Gino Boismorin, directeur de Végépolys

 

 

 

 

 

  • rencontrer les services de l’État mobilisés sur la mise en œuvre du plan Ecophyto en région.