Contenu

Le réseau FERME

L’objectif principal de ce réseau, intitulé FERME, est de constituer, pour ensuite les diffuser, des références technico-économiques, sociales et environnementales, sur des systèmes de cultures capables de réduire de 30% à 50% leur usage de produits phytosanitaires, avec des résultats économiques équivalents, à partir du suivi des itinéraires techniques et des systèmes de cultures développés sur des exploitations agricoles, en conditions réelles.

Un comité de pilotage de ce dispositif FERME a été mis en place au niveau national, réunissant les ministères en charge de l’agriculture et de l’environnement, l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques (ONEMA), l’Institut national de la recherche agronomique (INRA), l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture (APCA), la Fédération nationale des centres d’initiatives et de valorisation du milieu rural (FNCIVAM), les instituts techniques et des représentants des coopératives.

La mise en place du réseau a démarré, dès début 2010, par le test du dispositif sur 18 groupes d’exploitations, dont un groupe en Loire-Atlantique dans la filière polyculture-élevage.

A l’automne 2010, il a été décidé de déployer ce réseau à l’échelle de 100 groupes d’une dizaine d’exploitations couvrant les cinq types de production que sont la polyculture-élevage, les grandes cultures, l’arboriculture fruitière, les productions légumières (y compris les PPAM) ainsi que la viticulture.
Douze groupes supplémentaires ont été retenus en Pays de la Loire, dans le cadre de cet appel à candidatures : un en arboriculture, un en maraîchage, deux en viticulture, deux en grandes cultures et six en polyculture élevage.

Un deuxième appel à projets a été lancé à l’automne 2011, pour le déploiement de 89 groupes supplémentaires, en étendant le dispositif aux filières horticoles.

Le dispositif a fait l’objet d’une phase de réengagement et d’élargissement des groupes en 2016 et en 2017, en vue de le faire passer de 1 900 fermes à 3 000 fermes au niveau national.

La région Pays de la Loire bénéficie d’un important réseau DEPHY-FERME : au 1er janvier 2018, 23 groupes représentant 230 fermes. Il s’agit d’un dispositif diversifié qui couvre les principales filières dans la région : grandes cultures, polyculture-élevage, viticulture, arboriculture, cultures légumières et horticulture hornementale.