Contenu

Qu’est ce que le volet agricole du Grand plan d’investissement ?

Présentation

Le volet agricole du Grand Plan d’Investissement (GPI) a vocation à être un instrument clef de la transformation des secteurs de l’agriculture, de l’agroalimentaire, de la forêt et du bois, de la pêche et de l’aquaculture. Il doit permettre d’accompagner les orientations stratégiques des plans de filière élaborés par les interprofessions, par la mise en œuvre de projets concrets dans les territoires.

Trois grands axes structurants ont été définis pour répondre à la fois aux besoins d’investissements des acteurs économiques de l’amont et de l’aval des filières, et pour soutenir les dynamiques d’innovation associant les acteurs dans les filières et les territoires :

  • transformation de l’amont agricole et forestier
  • amélioration de la compétitivité de l’aval agricole et forestier
  • innovation et structuration des filières

 
consulter la brochure de présentation générale : volet_agricole_gpi

 
Voir le dossier complet sur Alim’Agri
https://agriculture.gouv.fr/gpi

 
Un ambassadeur pour la déclinaison territoriale du volet agricole du GPI

Monsieur Olivier Allain, vice-président du Conseil régional de Bretagne, a été désigné ambassadeur par le Ministre de l’Agriculture.
Sa mission vise à faire connaître les outils et les financements mobilisables par les professionnels pour soutenir leur effort de transformation et contribuer à l’émergence de nouveaux projets. Cet accompagnement doit se faire au plus près des territoires en aidant à identifier les porteurs de projets et en fédérant les parties prenantes concernées.
Pour ce faire, il participe à des réunions régionales afin de présenter le volet agricole du GPI et de promouvoir les orientations issues des États généraux de l’alimentation, qui ont permis de faire émerger cinq priorités transversales d’investissement : l’agro-écologie et la réduction des intrants, le bien-être animal et la sécurité sanitaire des élevages, l’indépendance protéique, la production d’énergies renouvelables et les économies d’énergie, la santé des travailleurs et les conditions de travail.