Contenu

Colloque interministériel sur la lutte contre la précarité alimentaire

 
Co-organisé par les directions régionales de l’alimentation, de l’agriculture et de la forêt d’une part, de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociales d’autre part, et l’ARS, ce colloque a réuni plus de 75 acteurs impliqués dans la lutte contre la précarité alimentaire en Pays-de-la-Loire.
A voir : programme_colloque_aide_alimentaire (format pdf - 486.1 ko - 14/12/2018)

Le colloque s’est inscrit dans un contexte national de discussions importantes sur les enjeux d’accompagnement des personnes les plus vulnérables et de lutte contre la précarité.

Du 20 juillet au 21 décembre 2017, les états généraux de l’alimentation ont réuni les acteurs économiques, sociaux, environnementaux et institutionnels de l’alimentation afin d’élaborer des propositions visant notamment à assurer l’accès à une alimentation saine et suffisante pour tous.
De cette concertation nationale, est ressortie principalement l’introduction d’une définition de la lutte contre la précarité alimentaire dans la loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et une alimentation saine et durable (EGALIM), adoptée le 30 octobre 2018.

La stratégie du gouvernement est traduite dans différents textes législatif ou de cadrage :

  • la loi EGALIM
  • mais également dans le Programme National pour l’Alimentation (PNA),
  • le Programme National Nutrition Santé (PNNS),
  • le Pacte de lutte contre le gaspillage alimentaire
  • et la stratégie de prévention et de lutte contre la Pauvreté présentée par le Président de la République le 13 septembre 2018.

Le dispositif d’accompagnement des structures d’aide alimentaires

Concernant les structures d’aide alimentaire, un programme d’accompagnement a été mis en place depuis 2012 par la DRAAF, l’ARS et la DRDJSCS dans la région, avec l’appui du réseau des CFA-CFPPA (Centres de formation d’apprentis et centres de formation professionnelle et de promotion agricoles) et de l’IREPS (Instance régionale d’éducation et de promotion de la santé) des Pays de la Loire.
Ce programme a pour objectif d’accompagner les bénévoles et les salariés des associations, en leur proposant des bonnes pratiques en matière d’accueil des publics, d’hygiène et de sécurité sanitaire des aliments, de traçabilité et d’éducation pour la santé. 

Il a déjà permis la mise en œuvre de diverses actions :

  • l’élaboration d’une charte de bonnes pratiques de l’aide alimentaire comprenant 7 règles d’or en matière de sécurité alimentaire, d’hygiène, de santé, d’accueil et d’accompagnement,
  • la mise en place de formations et de temps d’échanges de pratique,
  • la conception et réalisation d’outils à destination des professionnels et des bénévoles des associations et des personnes précaires.

Depuis 2016, deux nouveaux outils, ont été conçus en collaboration avec des représentants volontaires des réseaux de distribution alimentaire de la région des Pays de la Loire :

  • un site internet de partage de fiches recettes : « recettes solidaires »
  • un outil d’aide à la décision : « la popote des décisions » _ 
    Enfin, la mise en place des "formations ambassadeurs" à destination des bénévoles ou salariés référents des associations a fait l’objet d’un retour d’expérience. Ces personnes ressources pourront ensuite dispenser elles-mêmes des formations à l’hygiène et à la sécurité alimentaire à d’autres bénévoles. Une association (Croix Rouge Française) est venue témoigner de l’intérêt de ce dispositif, auquel elle a fait appel.

Pour voir le diaporama des actions : conference_precarite_alimentaire (format ppt - 11.1 Mo - 23/02/2019)

La lutte contre le gaspillage alimentaire

Trois initiatives de lutte contre le gaspillage alimentaire ont été présentées et ont fait l’objet d’échanges avec la salle pour un moment de partage et d’interconnaissance au service des populations précaires ; moment qui a permis de faire un focus sur des initiatives originales de réduction du gaspillage engagées sur le territoire ligérien, en partenariat avec des acteurs privés :

Le Jardin de Cocagne - Angers

Des chantiers d’insertion où des denrées alimentaires sont récupérées et valorisées se développent.
Les objectifs de ces ateliers sont d’une part de former des personnes en situation de précarité, et d’autre part d’augmenter le volume de denrées distribuées aux associations d’aide alimentaire, et de lutter contre le gaspillage alimentaire.
Sur l’initiative de la DRAAF, un chantier d’insertion a été installé sur le MIN d’Angers pour la récupération des fruits et légumes de retrait ou invendus. Les fruits et légumes sont triés et redistribués aux familles, via les associations caritatives. Annuellement, cette activité représente 150 tonnes de fruits et légumes collectés, dont 100 tonnes parviennent aux associations caritatives.

Les activités de l’association angevine ont été présentées à travers quatre vidéos :

1. les producteurs et autres professionnels : les raisons de la non-commercialisation de leur production : https://www.youtube.com/watch?v=Wau...
2. la relation du Jardin de Cocagne Angevin avec les professionnels concernés : https://www.youtube.com/watch?v=Hhp...)
3. le traitement du don par le Jardin de Cocagne angevin : https://www.youtube.com/watch?v=0Os...)
4. la redistribution des denrées après le tri : https://www.youtube.com/watch?v=EIL...)

Banque alimentaire - La Roche-sur-Yon

La banque alimentaire de Vendée s’est associée au groupe METRO et au chantier d’insertion Graine d’ID, régie de quartiers travaillant sur l’insertion sociale et professionnelle à la Roche-sur-Yon, pour transformer les denrées fournies par le groupe METRO en les cuisant et en les incorporant à des plats cuisinés à destination de personnes en situation de précarité alimentaire. L’action a également trouvé un prolongement vers le restaurant social « saveurs solidaires ».

ValOrise - Saumur

L’association ValOrise a été créée à Saumur en janvier 2017 pour apporter des réponses concrètes au gaspillage des fruits et légumes et à l’éducation au goût, dans une démarche d’économie circulaire et solidaire.
Pour répondre efficacement à ces enjeux, ValOrise a développé trois activités :

  • La création d’une gamme de conserves éthiques et antigaspi, 100% végétales, élaborées à partir de fruits et légumes déclassés rachetés aux producteurs locaux
    png - 926.7 ko
  • L’accompagnement des acteurs de la filière (coopératives, maraîchers, grandes et moyennes surfaces) dans la valorisation de leurs invendus
  • La mise en place d’actions de sensibilisation et d’éducation à l’alimentation saine et au gaspillage auprès des publics jeunes, défavorisés ou en situation de handicap dans les écoles, les ESAT, les centres sociaux.

Lauréate de l’appel à projets national PNA 2017-2018, ValOrise est aussi à l’initiative de la création pour 2019 d’un Food Lab solidaire AntiGaspi, à la fois tiers-lieu et industrie agri-alimentaire antigaspi dédiés aux questions de l’alimentation durable, de la consommation responsable et du zéro-déchet.

 
Lien vers image en grand format (ouverture nouvelle fenêtre)
Accueil par Madame Françoise LE GOFF, adjointe au maire d’Angers
5184 X 3888 | 6.3 Mo - 24/02/2019
(L'image est redimensionnée afin de tenir dans un carré de 400 pixels, un clic sur l'image ou son titre permet de la voir en taille réelle)
 
Lien vers image en grand format (ouverture nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (ouverture nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (ouverture nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (ouverture nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (ouverture nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (ouverture nouvelle fenêtre)
Lien vers image en grand format (ouverture nouvelle fenêtre)