100 ans d’agriculture en Pays de la Loire

publié le 23 mai 2022

Entre la fin du XIXème et le début du XXIème siècle, les départements ligériens, qui ne constituent la région Pays de la Loire qu’en 1956, connaissent de profonds bouleversements, de même que l’ensemble du pays. La géographie économique de la région évolue et la population gagne plus d’un million d’habitants.

Carte de l’Ouest agricole en 1876

 
L’agriculture ligérienne se métamorphose, tant dans ses structures que dans ses pratiques. Au nombre de 256 000 en 1929, les exploitations se chiffrent à moins de 30 000 en 2016.

Les politiques nationales puis communautaires mises en place par les pouvoirs publics donnent une impulsion, en particulier après la seconde guerre mondiale. Tous les secteurs agricoles sont impactés par le tournant des « trente glorieuses ». La sélection des végétaux et des races se fait plus importante, le recours à la génétique progresse ainsi que le recours aux engrais, aux produits phytosanitaires, à la mécanisation. D’importants gains de productivité sont enregistrés.

Les exploitations s’agrandissent, les modes de faire-valoir évoluent. La part de la main d’œuvre salariée augmente.

La physionomie du paysage se transforme avec une utilisation du territoire en mouvement.

Les productions végétales et leurs rendements croissent, notamment pour le blé et le maïs, mais d’autres, comme le seigle, disparaissent quasiment. Les productions animales prennent de l’importance. Les cheptels bovins et porcins augmentent considérablement avant de s’infléchir. L’élevage de volailles s’intensifie.

 
Télécharger ici :