Contenu

Dossier territorial départemental Mayenne 2020

Contexte pédo-climatique

Située sur la partie orientale du Massif armoricain, la Mayenne présente un relief peu marqué au sud, et accidenté au nord (collines de Normandie, Alpes mancelles). Le mont des Avaloirs (416 m), aux confins de l’Orne et de la Sarthe, est le point culminant de tout le Grand Ouest où la rivière Mayenne prend sa source. Celle-ci traverse le département du nord au sud. Les sols mayennais sont globalement riches en limons. Les sols argilo-limoneux (les plus fréquents) ont un bon potentiel agronomique. Ceux à forte dominante de limons, de structure plus fragile, sont plus difficiles à travailler. La Mayenne bénéficie de l’influence océanique. Les normales climatiques calculées sur 30 ans à Laval font ressortir une température moyenne annuelle de 11,5 °C, un cumul annuel de précipitations de 750 mm et d’ensoleillement de 1 650 heures. Le nord du département est plus froid et plus arrosé.

Démographie

La Mayenne est le département le moins peuplé des Pays de la Loire. Entre 2012 et 2017, la population reste stable. Laval Agglomération reste l’intercommunalité la plus dynamique du département, dynamisme surtout porté par les communes en périphérie de Laval. Dans les intercommunalités du sud-ouest du département, la dynamique démographique se poursuit mais à un rythme nettement moins soutenu que sur la période 2007-2012. Au nord du département, les intercommunalités perdent des habitants. La densité de la population, 60 hab/km2, est deux fois plus faible que la densité nationale.

Occupation du territoire

Le territoire départemental est majoritairement occupé par l’agriculture ; la surface agricole utilisée (SAU) représente 77 % des surfaces (68 % en Pays de la Loire). Les espaces boisés (y compris haies) couvrent quant à eux 12 % du département. Près de 9 % des surfaces sont artificialisées. Les autres surfaces, moins de 2 % du territoire, recouvrent une grande diversité de situations : landes, friches, eaux intérieures … Au cours des dix dernières années (2008-2018), les sols artificialisés ont progressé de 16 %, plus que dans la région (11 %), soit 630 ha par an. Ce rythme a sensiblement décru au cours des cinq dernières années. Sur le marché des terres agricoles, la Mayenne connaît les prix les plus élevés de la région, et est le seul département à atteindre les valeurs moyennes du marché français.

Agriculture

L’agriculture représente une activité importante, avec plus de 7 % des emplois du département, deux fois plus qu’au niveau régional.
En 2016, les exploitations agricoles emploient 12 200 actifs permanents (soit 9 000 unités de travail annuel). Le volume d’emploi non salarié, pour l’essentiel les chefs d’exploitation et coexploitants, a baissé de 2,6 % par an entre 2010 et 2016, plus qu’au niveau régional, du fait de l’orientation bovine du département, fortement impactée sur la période. Dans le même temps, le volume de travail salarié a progressé de 3,3 % par an. Il ne représente cependant que 17 % des emplois (en ETP), le plus faible taux des départements ligériens. En 2013, selon les résultats de l’enquête structure (portant sur un dixième des exploitations), le nombre d’exploitations s’établirait à 7 100, soit un repli de 12 % par rapport au recensement agricole de 2010.
L’élevage représente près des trois quarts de la valeur de la production agricole départementale et concerne plus de trois exploitations sur quatre. La spécialisation la plus répandue est la production laitière, choisie par 36 % des exploitations. Elle mobilise plus de la moitié du temps de travail agricole.
La Mayenne comporte une spécialisation infra-départementale : production laitière importante au nord-ouest, production porcine à l’ouest et vaches allaitantes au niveau des Coëvrons. Elle bénéficie de surcroît d’activités équine et hippique réputées (trotteurs en particulier).
Au cours de l’année 2018, plus de 2 600 producteurs ont livré à l’industrie laitière près de 12 millions d’hectolitres de lait, soit près d’un tiers de la production régionale, plaçant la Mayenne au quatrième rang des départements français. Grâce à la présence de grandes sociétés, la filière laitière occupe une place primordiale, 37 % de la valeur de la production agricole départementale est liée au lait de vache et à ses produits dérivés.
En production porcine, la Mayenne arrive en cinquième position derrière les quatre départements bretons. En valeur, elle réalise près d’un tiers de la production régionale. En 2010, plus de 600 éleveurs porcins sont recensés dans le département. La plupart sont représentés par les grandes organisations de producteurs (Cooperl, Porc Armor, Agrial, Cavac). Le département bénéficie également de la présence de quatre des sept abattoirs régionaux porcins dont celui d’Evron (Socopa, septième abattoir national).

PNG - 10.9 ko
Productions agricoles en 2018 en valeur
Source : AGRESTE - comptes de l’agriculture
PNG - 14.7 ko
Répartition du temps de travail par atelier de production
Source : AGRESTE - RA 2010

Industries agroalimentaires

En Mayenne, l’industrie agroalimentaire emploie plus de 6 500 salariés (hors artisanat commercial), soit 28 % de l’emploi industriel du département. Elle s’articule majoritairement autour des secteurs de la viande et du lait. L’industrie des viandes concentre 44 % de l’emploi salarié, en viande de boucherie (Socopa Viandes) comme en viande de volaille (SNV-LDC). L’industrie laitière (Bel, Lactalis, Savencia) est majoritairement tournée vers la fabrication de fromages, et mobilise 40 % des salariés. L’emploi agroalimentaire est très concentré : les vingt plus grands établissements rassemblent 83 % des salariés. En 2018, les industries agroalimentaires représentent 23 % des montants exportés du département (contre 12 % pour la région et 10 % en France). En valeur, les produits laitiers se situent au troisième rang des produits exportés.

PNG - 45.7 ko
Les chiffres clés du département

Télécharger le document en pdf

Télécharger l’annexe départementale (format tableur)

Télécharger l’annexe régionale (format tableur)

Une publication Agreste Pays de la Loire
Direction régionale de l’alimentation,
de l’agriculture et de la forêt des Pays de la Loire
Service régional de l’information statistique et économique
5 rue Françoise Giroud - CS 67 516 - 44 275 NANTES cédex 2
Tél. : 02 72 74 72 64 - Fax : 02 72 74 72 79
Mél : srise.draaf.pays-de-la-loire@agriculture.gouv.fr
Site internet : www.draaf.pays-de-la-loire.a...
Directeur régional : Yvan Lobjoit
Directrice de la publication : Claire Jacquet-Patry
Rédacteur en chef : Jean-Pierre Coutard
Rédaction : Olivier Jean
ISSN en cours - Dépôt légal : à parution
© Agreste 2020