DRAAF Pays-de-la-Loire

Publications thématiques et données associées

publié le 8 juillet 2022 (modifié le 1er août 2022)

Âge des exploitants et devenir des exploitations
« Des exploitants relativement jeunes »
En 2020, les 38 400 chefs d’exploitation et coexploitants sont en moyenne plus jeunes qu’au niveau national, particulièrement dans trois départements ligériens. Au niveau régional, la surface exploitée est relativement similaire entre les plus jeunes exploitants et les seniors, avec des écarts selon les départements. Un quart des exploitations est dirigé par des chefs d’exploitation dont la première installation s’est réalisée après le recensement de 2010. Ces exploitations sont davantage individuelles et de faible dimension économique. L’appréciation du devenir de leur exploitation par les chefs d’exploitation est hétérogène et reste difficile à appréhender pour la majorité.
Voir l’étude et ses données chiffrées


Main-d’oeuvre et externalisation des travaux
« Diminution du travail agricole global et développement du salariat permanent »
En Pays de la Loire, d’après le recensement agricole 2020, le volume total d’emploi mobilisé par les exploitations s’élève à 58 260 équivalent-temps-plein (ETP), en baisse de 9 % en 10 ans. 87 % relèvent de l’emploi permanent (61 715 personnes) et 13 % du travail occasionnel. Les chefs d’exploitation et coexploitants ainsi que les membres de leur famille assurent encore 61 % du travail agricole permanent, contre 69 % en 2010. Le travail salarié permanent non familial, près de 26 % de l’emploi total, a crû de 19 % en dix ans. Les exploitations spécialisées en élevage et polyculture-polyélevage emploient respectivement 48 % et 11 % du volume de travail agricole total, en baisse de 21 % depuis 2010. Celles spécialisées en productions végétales mobilisent près de 41 % de la main-d’oeuvre (+ 13 %). Le recours à l’externalisation de travaux concerne près de 71 % des exploitations, mais représente moins de 2 % des ETP.
Voir l’étude et ses données chiffrées