Santé et protection des animaux

La DRAAF a pour mission la déclinaison, l’organisation et le suivi de la politique du Ministère de l’agriculture et de l’alimentation quant à la salubrité et la sécurité des aliments d’origine animale et végétale.

L’Etat définit les règles visant à assurer la sécurité des consommateurs et en particulier la protection de la santé publique. Il a notamment pour mission de veiller à la santé et à la protection des animaux.

Son engagement en la matière concerne la lutte contre les maladies animales et respect des règles de protection animale.

L’Etat a en charge la lutte contre les maladies réputées contagieuses, le contrôle de l’identification des animaux et la traçabilité, la mise en œuvre des plans d’urgence, le contrôle de l’alimentation animale, dont les déchets d’origine animale et les conditions de délivrance des médicaments vétérinaires.

Le bien-être animal relève également de cette action.

La DRAAF / Service régional de l’Alimentation assure des missions de coordination et d’harmonisation entre les directions départementales de protection des populations de la région, de collaboration avec les instances du niveau régional et des missions spécifiques pour le niveau national.

Accéder à la rubrique "protection des animaux" du site du ministère

Prévention peste porcine africaine
A ce jour, la France est indemne de la maladie. Toutefois la découverte d’un 4ème foyer de peste porcine africaine (PPA) dans un élevage porcin situé près de Rostock dans le Land de Mecklembourg-Poméranie, zone jusqu’à présent indemne de PPA, constitue un saut de la maladie de 180 km vers le Nord-Ouest, qui illustre le risque de diffusion de la PPA par les activités humaines. Afin de renforcer la vigilance des acteurs, le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation a lancé une nouvelle campagne de sensibilisation « Peste porcine africaine : agir pour prévenir » en direction des éleveurs, des chasseurs et des voyageurs.
 
Peste porcine africaine Vigilance
Retrouvez ici les informations, les documents et liens utiles.
 
Le plan gouvernemental pour la protection et l’amélioration du bien-être animal
Les plus emblématiques des mesures annoncées le 28 janvier 2020 portent sur la fin de la castration à vif des porcelets et du broyage des poussins, mais aussi sur l’interdiction de toute pratique douloureuse en élevage, les conditions de transport et la lutte contre l’abandon des animaux de compagnie.
 
Les mesures pour le bien-être animal
La protection animale est une préoccupation sociétale forte. Le ministère de l’agriculture y répond dans le cadre législatif - loi du 30 octobre 2018 pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous - et du plan de relance - volet agricole.