Rhynchophorus ferrugineus - Charançon rouge du palmier

publié le 27 avril 2022

Ravageur spécifique des palmiers, le charançon rouge du palmier (Rhynchophorus ferrugineus) est un coléoptère de 2 à 4 cm se caractérisant par plusieurs générations par an et dont la femelle peut pondre entre 100 et 300 œufs. Les larves consomment le coeur du palmier, creusent des galeries qui entraînent la mort de l’arbre.
Outre les conséquences économiques et esthétiques qu’engendre in-fine la mort des palmiers infestés par cet insecte, il existe un risque pour la sécurité publique lié à la chute des palmiers fragilisés, notamment de leurs « têtes » qui peuvent atteindre une tonne.

Compte tenu de sa nuisibilité, la lutte contre ce ravageur est rendue obligatoire sur tout le territoire national par arrêté ministériel du 25 juin 2019 Lien vers Arrêté du 25 juin 2019 (format pdf - 156.5 ko - 30/03/2022)


Charançon rouge du palmier : situation en Pays de la Loire


En fin de printemps 2021, un premier foyer de charançon rouge a été découvert dans la région sur un palmier dans le jardin d’un habitant d’Olonne-sur-Mer. L’arbre a été séquestré sous filet anti-insectes puis détruit sous le contrôle de la DRAAF.

En application de l’arrêté ministériel du 25 juin 2019, un arrêté préfectoral de région définit le périmètre de lutte dans lequel les mesures de surveillance et de lutte s’imposent à tout détenteur de palmier. Lien vers arrêté préfectoral régional des Pays de la Loire n° 63 du 25 avril 2022 (format pdf - 414.8 ko - 27/04/2022) et Carte du périmètre de lutte contre le charançon rouge du palmier (format pdf - 2.4 Mo - 27/04/2022) .

Dans ce périmètre de lutte, durant au moins 3 années consécutives à l’issue desquelles la zone contaminée pourra de nouveau être déclarée exempte en l’absence de nouvelles détections, les propriétaires de palmiers ont obligation de :
- faire surveiller trimestriellement leurs palmiers ;
- faire appliquer des traitements insecticides préventifs.

Les opérations de surveillance, opération de destruction/assainissement ou de traitements imposées dans le périmètre de lutte doivent être réalisées par des personnes reconnues par la DRAAF aptes à ces interventions après formation spécifique.
Les déplacements de palmiers dans ou depuis le périmètre de lutte sont soumis aux mêmes obligations de recours à une personne reconnue apte.

- Liste des personnes reconnues aptes aux interventions sur palmiers en Pays de la Loire. Lien vers la liste des personnes autorisées (format pdf - 313.4 ko - 04/04/2022)

- Les interventions d’assainissement et de destruction de palmiers réalisées dans le périmètre de lutte doivent se faire dans le respect du protocole officiel et être déclarées préalablement à la DRAAF et à POLLENIZ au plus tard 3 jours ouvrés avant le début de chantier. Lien Protocole intervention (format pdf - 427.8 ko - 30/03/2022)

- Formulaire de déclaration préalable de chantier d’assainissement ou destruction de palmiers situés en périmètre de lutte ( Lien vers la déclaration préalable de chantier (format docx - 14.7 ko - 31/03/2022) ).