La DRAAF a réalisé un exercice "Plan d’urgence nématode du pin"

publié le 28 juin 2022

Bursaphelenchus xylophilus (nématode du pin) est un vers microscopique, transmis et véhiculé par des insectes coléoptères du genre Monochamus.
Il se développe principalement dans le bois des branches de divers pins et autres conifères. Son extension en Europe pourrait être à l’origine de dégâts extrêmement importants notamment sur les pins maritimes, sylvestres et noirs particulièrement sensibles à ce ravageur et couvrant de vastes surfaces.

La France est indemne de cette maladie, toutefois la menace de son introduction est bien réelle. Il s’agit d’un organisme de quarantaine réglementé en Europe.

Dans le cadre de cette réglementation, le ministère chargé de l’agriculture a élaboré un plan national d’intervention sanitaire d’urgence déclinant les mesures de lutte à mettre en place en cas de suspicion ou de confirmation de foyer de nématode de pin.

Afin de s’assurer de la préparation des agents du SRAL et de ses partenaires à la survenue d’un éventuel foyer, un exercice a été organisé les 13 et 14 juin 2022, sous pilotage du SRAL, dans une forêt du Maine-et-Loire. En termes opérationnels, il s’agissait de tester certaines phases du plan, à partir de la confirmation par le laboratoire de référence d’une détection de Bursaphelenchus xylophilus.

L’exercice, en présence d’observateurs d’autres régions (SRAL Normandie, SRAL Bourgogne-Franche-Comte et SRAL Centre-Val de Loire), s’est déroulé en 3 phases :

  • une préparation dans les locaux du SRAL afin de répertorier les différentes tâches à accomplir, constituer les équipes et coordonner leurs interventions ;
  • un état des lieux sur le terrain, le plus exhaustif possible, permettant de préparer les mesures d’éradication efficaces, notamment la réalisation de l’inventaire des arbres symptomatiques et suspects (identification, marquage et géolocalisation).
    Ces prospections en forêt ont mobilisé 15 personnes en trois équipes, visant à mettre en commun les moyens matériels et les compétences techniques des trois acteurs SRAL, POLLENIZ et pôle forêt régional (DDT 72) ;
  • en fin d’exercice, un retour d’expérience “à chaud”, afin de recueillir les expressions des participants et établir un premier état sur les actions et mesures initiées.

Suite aux retours des observateurs et des participants, le SRAL établira les points forts et pistes d’amélioration afin de mettre en place un plan d’actions pour améliorer la réactivité face à la menace Bursaphelenchus xylophilus.

En savoir plus : https://agriculture.gouv.fr/analyse-du-reseau-de-suivi-du-vecteur-du-nematode-du-pin-le-monochamus-galloprovincialis

 
Crédit photos : SRAL_PdL/ agriculture.gouv.fr